Envie de participer ?

Championnat de France individuel et doublette masculin à Quimper

Publié il y a 6 mois par

Championnat de France individuel et doublette masculin à Quimper

Rocher - Rizzi à la hauteur des attentes,

Salingue seule au sommet à Quimper

image-20230828153726-1.jpeg

  Aurélie Salingue - Dylan Rocher - Diego Rizzi  

La saison des Championnats de France touche presque à sa fin et va laisser place aux échéances internationales. A Quimper (29), les féminines s'affrontaient en individuel et les masculins en doublette. Aurélie Salingue (CR Grand Est) a inscrit son nom au palmarès de l'Individuel Féminin et Dylan Rocher - Diego Rizzi (CD83) ont fait taire les critiques en Doublette Masculin.

Les Championnats de France en Bretagne sont toujours mémorables, cette édition 2023 ne fera pas exception. Le public a été présent en très grand nombre pour applaudir championnes et champions qui avaient rendez-vous au Parc des Expos de Quimper.

 Dylan Rocher et Diego Rizzi arrivaient avec le statut de favoris dans ce Championnat de France. Et même si le plateau était extrêmement relevé, c'était clairement l'équipe à battre. Ils ont été à la hauteur des attentes et ont fait taire les critiques reprochant une mise en route trop longue à une formation pourtant toute neuve.

Ils se sont extraits d'une poule difficile en ayant d'ailleurs perdu une partie face à Christophe Sarrio - François N'Diaye (CR AURA). Ils ont croisé la route de Frédéric Cazes (CD32), Anthony Billet (CD63), Matthieu Gasparini (CD57). Puis celle de la doublette Henri Lacroix - David Doerr (CR PCA) en quart de finale, partie à l'intensité énorme réunissant d'immenses champions. Avant de défaire les Corses Philippe Santini - Basil Jackel en 1/2. Autant dire que le parcours fut périlleux et les occasions de chuter nombreuses.

En finale, ils affrontaient Gilles Deverre - Jean-Pierre Fauveau (CD61), qui faisaient figure d'outsiders après avoir pourtant brillamment sorti Maison Durk - Gino Deslys (CD82) en 1/4 et Jean Feltain - Moïse Helfrick (CD33) en 1/2.

La finale n'a sans doute pas été aussi haletante que le public ne l'espérait. Mais comment Deverre - Fauveau pouvaient-ils perturber cette formation varoise plus forte à chaque partie depuis 2 jours ? Partis devant au score 9 à 0 assez vite, jamais le doute n'a habité Rocher-Rizzi et ils ont "foncé" vers une victoire dont ils rêvaient, et qui rassurera certainement leurs détracteurs.

 "C'est une très belle victoire qui a été compliquée à aller chercher. Nous avons affronté de grosses équipes dès les phases de poule. On a su s'adapter et changer la formation quand c'était nécessaire. Je suis évidemment très heureux parce que comme toujours la critique est facile, et on n'a pas été épargné. La pétanque c'est un sport, et une équipe ne peut pas fonctionner immédiatement. Il faut construire les choses. Ce week-end nous avons gagné avec Diego, c'est vraiment génial. Mais la saison n'avait pas été si mauvaise. Nous dédions cette victoire à notre club de Fréjus qui fait beaucoup pour nous. Et j'ai une pensée pour mes adversaires, j'ai débuté avec Gilles et c'est une très belle personne que j'apprécié beaucoup, tout comme Jean-Pierre" a confié Dylan Rocher.

 

image-20230828153726-2.jpeg

 Rocher-Rizzi peuvent savourer le titre

 Pour ce qui concerne l'Individuel Féminin, nombreux étaient ceux qui pensaient que Cindy Peyrot, malheureuse finaliste en 2022, allait prendre sa revanche en 2023. D'ailleurs, elle a fait tout ce qu'il fallait pour y parvenir. Ou presque. Car Aurélie Salingue, tombeuse excusez du peu de Gidgia Aït Idir (CD77), Julie Cardon (CD26), Fabienne Chapus (CD48) a réussi à contrecarrer les plans de Peyrot.

La finale a réservé un suspense comme on les aime et comme seule la pétanque sait en proposer. Cindy Peyrot, meneuse 7 à 4 puis 10 à 7 plus tard, n'a pas su transformer toutes les occasions de s'envoler et a vu son adversaire la rejoindre au score 11 - 11 à la 12ème mène. La fin de partie fut ultra serrée, avec deux joueuses sur le fil. Contre malheureux pour Peyrot, quelques boules clairement non maitrisées pour Salingue, la victoire ne choisissait pas son camp. Jusqu'à la 14ème mène où Aurélie Salingue, avec deux points ajoutés sans trop de marge, a finalement réussi à s'imposer 13 à 12. Cindy Peyrot concède donc sa deuxième finale de rang, an aynt toutefois montré à nouveau de très belles choses, dans un style toujours si impressionnant.

Quant à Aurélie, elle avait du mal à pleinement prendre la mesure de sa performance après la finale, elle qui a mis fin aux espoirs de plusieurs prétendantes ce week-end.

 "C'est très difficile pour moi de parler et même de réaliser ce que j'ai fait. Je ne trouve pas les mots. Je suis contente, fière. Je n'ai rien lâché dans cette finale difficile, et je remercie mes supporters" a tout simplement dit Aurélie Salingue

 

 

 image-20230828153726-3.jpeg

Aurélie fait la fierté du Grand-Est avec cette victoire

 

 image-20230828153726-4.jpeg

Jean-Pierre Fauveau - Gilles Deverre

 image-20230828153726-5.jpeg

 Cindy Peyrot

image-20230828164103-2.png

                        L'équipe Jean Feltain et Moïse Helfrick & Aurore Bailly

 RESULTATS COMPLETS INDIVIDUEL FEMININ :

https://www.championnats-ffpjp.com/RsltCDF/2023/TATSF/Page_Rslt_FFPJP_CDF_TATSF_2023.html

 RESULTATS COMPLETS DOUBLETTE MASCULIN :

https://www.championnats-ffpjp.com/RsltCDF/2023/DS/Page_Rslt_FFPJP_CDF_DS_2023.html

Les replays de la Web TV Fédérale :

https://www.dailymotion.com/FFPJP-WebTV/videos

toute l'association